Communications et conférences

Présentées par Andrea Oberhuber
  • « États borderline en texte et en image », Université de Montréal – CRILQ, 21 novembre 2017.
  • « Mythe et gloire de Claude Cahun : médiation et médiatisation d’une auteure-photographe au service d’une institutionnalisation iconique », XIe Congrès IAWIS/AIERTI (9-14 juillet 2017), Université de Lausanne, 13 juillet 2017.
  • « Unica Zürns und Dorothea Tannings Alben : Hexentexte, Oracles et spectacles und Oiseaux en péril, Institut für Vergleichende Literaturwissenschaft (Université d’Innsbruck), 8 mai 2017.
  • « Buchkunst und Surrealismus aus kompartistischer Perspektive », Institut für Vergleichende Literaturwissenschaft (Université d’Innsbruck), 8 mai 2017.
  • « Qui aime bien châtie bien : fictionalisation d’un monstre féminin dans La Comtesse sanglante et ses adaptations médiatiques », conférence invitée dans le cadre du séminaire mensuel du CRIST, UQÀM, 25 novembre 2016.
  • « Humour noir ou visions abyssales dans La Maison de la Peur et La Dame ovale de Leonora Carrington/Max Ernst ? », journées d’études internationales Folles littéraires : folies lucides. Les états borderline du genre et ses créations, Sorbonne Nouvelle – Paris 3, 8-9 novembre 2016.
  • « Le dispositif texte/image dans le Livre surréaliste au féminin », Centre d’excellence d’études sur l’image (CESI), Université de Bucarest, 19 juillet 2016.
  • « Nom de plume et de guerre : stratégies auctoriales dans la démarche de Claude Cahun et Marcel Moore », journée d’étude internationale, Paris IV-La Sorbonne, 22 janvier 2016 (avec Alexandra Arvisais).
  • « Les anagrammes-dessins configurés au sein du livre : Hexentexte et Oracles et spectacles d’Unica Zürn », 5e Congrès de l’EAM : Quête et enquête, Université de Rennes, 1-3 juin 2015.
  • « Démarche collaborative et dialogue intermédial dans le Livre surréaliste au féminin », conférence présentée dans le cadre du cours LIT 2810 – « Avant-gardes », UQÀM, 19 mai 2015.
  • « Buchkunst und Künstlerbuch im Surrealismus : faire œuvre à deux », conférence présentée dans le cadre du séminaire Literaturtheorie, Université d’Innsbruck, 30 avril 2015.